Qu'est-ce que l'Encyclopédie du Webmaster ?

L'encyclopédie de l'Internet fournit aux Webmasters la connaissance de base sur les mots utilisés en Informatique et Internet. Elle inclus donc les anglicismes qu'utilisent les développeurs de logiciels, les hackers et le monde "interne" de la programmation. L'encyclopédie de l'Internet est une source gratuite de mariposa.eu.com destinée aux débutants et aux professionnels.

Qu'est-ce que sont les warez ?


Le mot warez est une déformation du mot wares (= marchandises, articles). On parle en français également de progz, une déformation du mot programmes. La lettre z à la fin de ces mots est voulue pour se distinguer de la langue officielle.
 
Les warez sont en règle général de logiciels piratés (dont les protections ont été "crackées"), les jeux sur console, la musique et les films qui sont distribués par Internet (parfois également par CD-ROM ou DVD) et ne doivent pas être confondu avec freewares ou sharewares. Mais les warez sont également des indictions comment tromper les jeux commerciales ou les indications comment hacker les ordinateurs ou serveurs et de distribuer de crimewares. Les warez incluent des CDs ou DVDs crackés (cracked) par des personnes avec des motifs assez variés. Il y en a qui s'amuse avec ce "jeu", d'autres qui se voient comme combattants contre les multinationaux et d'autres qui gagnent leur vie (parfois très bien) avec la vente de ces produits. Certains groupes de ces software-pirates ajoutent à leurs warez un fichier (souvent avec l'extension de fichier .nfo) en tant que signature.
 
Les sites qui proposent ces programmes s'appellent de warez sitez. Les distributeurs de warez opèrent dans la clandestinité mais dispose des relations autour du monde. Ils partagent leur connaissance et disposent des "affiliés" dans la chaîne des grands distributeurs. De cette manière, ils sont souvent capables de distribuer, par exemple, une copie pirate de film même avant sa sortie officielle.
 
Le défi de cette communauté est le zero-day, c'est-à-dire de mettre les logiciels à la disposition du public le plus tard le même jour que le produit sort sur le marché. Les pirates ne se servent ici pas seulement de leur réseau international mais aussi de méthodes du hacking.
 
Les serveurs qui stockent les warez sont aujourd'hui un peu partout dans le monde et les serveurs dédiés (sans aucun contrôle par les autorités) prédominent aujourd'hui celles qui étaient installé dans les ordinateurs privés. Parfois ces WareHouzez (warehouses = entrepôts) sont installé dans les serveurs privés ou même les ordinateurs des Internautes sans qu'eux se rendent compte.
 
Peu après que les warez sortent de ces serveurs, le système P2P agit et prend le relais pour que chaque utilisateur d'Internet peux - théoriquement - trouver ces warez et de les charger, ce qui est de toute manière illégal.
 
En même temps que les warez se propagent, un anti-mouvement prend de l'ampleur. Des spécialistes en programmation ajoutent, souvent avec un nom de chanson ou d'un logiciel, malware comme programmes espions (spyware), des virus ou de chevaux de Troie pour détruire ce système ou pour profiter économiquement. Quelqu'un qui essaie de charger aujourd'hui un CD qui n'est pas encore officiellement sortie risque donc plutôt à recevoir du malware que de trouver la musique souhaité sur son disque dur.
 
Selon l'Industrie les pertes dépassent chaque année 10 milliards de dollars vu que les warez distribuent également (gratuitement ou pour des sommes assez modestes) les logiciel des entreprises comme Microsoft, Macromedia, Adobe ou Symantec. Cette somme est certainement exagérée vu que le chiffre se base sur le fait que chaque logiciel qui est chargé est utilisé et que chaque personne qui le possède l'aurait acheté s'il n'y avait pas de warez. Le chiffre ne prend pas en compte non plus que beaucoup des utilisateurs de ces logiciels (distribués sans support et sans possibilité d'actualisation) les essaient et, une fois contente de la qualité, l'achètent. La perte réelle est donc probablement autour de 1 milliard de dollars.
 
Les grandes entreprises du Net se retrouvent aujourd'hui dans le BSA (Business Software Alliance) pour, ensemble, combattre les distributeurs et les utilisateurs de warez. Ils travaillent étroitement avec la justice qui, en règle général, se base sur les explications et les chiffres fournis par la BSA.
 
mot prochain : podcasting
 
Copyright 2007, mariposa.eu.com
 
* Les mots en gras font partie de notre Lexique d'Informatique


Mots de la semaine


Mots prochains

  • adware
  • crack
  • crimeware
  • podcasting